• Un livre conduisait à un autre

    Je lus tous les livres de D.H. Lawrence. Cela m'amena à d'autres. Cela m'amena à H.D. la poétesse. Et puis à Huxley - le plus jeune, l'ami de Lawrence. Tous ces livres qui m'arrivaient dessus! Un livre conduisait à un autre. Arriva Dos Passos. Pas très bon, non, vraiment, mais assez bon quand même. Il me fallut plus d'une journée pour avaler sa trilogie sur les U.S.A. Dreiser ne me fit rien. Mais Sherwood Anderson, alors là, si! Et puis ce fut Hemingway. Quels frissons! En voilà un qui savait pondre ses lignes. Quel plaisir! Les mots n'étaient plus ternes, les mots étaient des choses qui pouvaient vous faire chantonner l'esprit. Il suffisait de les lire et de se laisser aller à leur magie pour pouvoir vivre sans douleur et garder l'espoir, quoi qu'il arrive.


    "Souvenirs d'un pas grand-chose"

    « Parov Stelar feat. Claudia Kane - Six Feet Underground (Official Video)L'humour »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Lundi 16 Avril 2018 à 17:11

    Comme lui, un livre m'en amène une autre j'aime faire ainsi et une soif de lire jamais tarie, bises

      • Lundi 16 Avril 2018 à 17:20

        Plus on lit et plus on a envie de lire. Bises Faby

    4
    gerard
    Dimanche 15 Avril 2018 à 14:17

    Pierre Desproges ... Aussi ! il nous reste gaspard Proust , maigre consolation ...  Tout une galaxie entre nos " chers disparus " et lui .

    3
    gerard
    Dimanche 15 Avril 2018 à 13:12

    CELINE , BUKOWSKY , LEAUTAUD , AUDIARD ... MEME COMBAT !

      • Dimanche 15 Avril 2018 à 14:12

        Tous partis, en laissant un vide immense, quelle tristesse...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :