•  

    Dieu créa l'homme à son image, dit-on. Or, Adam n'était qu'un animal parmi les autres, nu dans le Jardin et ignorant sa nudité. Adam ne devint homme qu'après avoir croqué le fruit de la connaissance, tenté par Eve, elle même tentée par Lilith le serpent. "Alors ils connurent qu'ils étaient nus." Qu'est-ce qu'un homme sans conscience? Une bête comme les autres. Dieu fit la bête humaine, aussi innocente qu'un tigre ou qu'une araignée, mais c'est le Diable qui créa l'homme, conscient de soi et du monde qui l'entoure, du bien et du mal, l'homme métaphysique capable d'angoisse existentielle, de trahison et de génie, l'homme sachant voir son corps nu, et son obscénité, l'étrangeté à jamais obscène du hasard et de la nécessité qui toute vie dirigent toute inéluctable, lumineuse et aveuglante vie.

    "Lilith"  Alina Reyes

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    A partir de la naissance, chaque visage est façonné par toute une vie de désirs refoulés, de tourments cachés, de mensonges entretenus, de cris contenus, de sanglots ravalés, de chagrins niés, d'orgueil blessé, de serments reniés, de vengeances caressées, de colères rentrées, de hontes bues, de fous rires réprimés, de monologues interrompus, de confidences trahies, de plaisirs trop vite survenus, d'extases trop vite évanouies. Chaque ride en porte la marque aussi sûrement que les anneaux d'un arbre. C'est tout cela que le visage révèle de la personne, à son insu, malgré l'effort surhumain qu'elle déploie quotidiennement pour le cacher.

    "Le Dit de Tianyi" François Cheng

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  •  

    Dès qu’il est atteint par une flèche perdue de l’arc de Cupidon, il doit tout de suite demander à l’archer de tirer la même flèche dans la direction opposée, de sorte à ne pas se soumettre à la blessure connue sous le nom d’ amour non payé de retour . Si Cupidon refuse ce geste, la Convention présentement promulguée exige du blessé qu’il retire immédiatement la flèche de son cœur et la jette aux ordures. Afin de parvenir à ce résultat, il doit éviter les appels téléphoniques, les messages par Internet, l’envoi de fleurs qui finalement sont renvoyées, ou tout autre moyen de séduction, vu que ceux-ci peuvent donner des résultats à court terme mais sont toujours voués à l’échec avec le temps. La Convention décrète que le blessé doit immédiatement rechercher la compagnie d’autres personnes, afin de tenter de contrôler l’idée obsessionnelle qu’ il vaut la peine de se battre pour cette personne.

    Amour de Paulo Coelho 

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Un homme arrive au paradis. Il demande à un ange, à son ange, de lui montrer le chemin qu'ont dessiné ses pas sur terre, par curiosité. Par enfantin désir de voir et de savoir. Rien de plus simple, dit l'ange. L'homme contemple la trace de ses pas sur cette terre, depuis son enfance jusqu'à son dernier souffle. Quelque chose l'étonne parfois, il n'y a plus de traces. Parfois, le chemin s'interrompt et ne reprend que bien plus loin. L'ange dit alors parfois votre vie était trop lourde pour que vous puissiez la porter. je vous prenais donc dans mes bras, jusqu'au jour suivant où la joie vous revenait , et alors vous repreniez votre chemin

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Une bombe terroriste ne tuait pas seulement ses victimes mais produisait une violente déchirure dans le temps et l'espace, brisant la logique qui maintenait le monde en place. Pendant quelques heures la gravité, devenue traîtresse, annulait les lois de Newton, inversait le courant des fleuves et renversait les gratte-ciel, réveillait des peurs assoupies depuis longtemps dans notre esprit. L'horreur récusait les molles complaisances de la vie quotidienne, comme un inconnu surgissant de la foule pour nous frapper au visage. Jeté à terre, la bouche sanglante, nous comprenons alors que le monde est plus dangereux mais, sans doute, plus signifiant. Comme le disait Richard Gould, un acte de violence inexplicable avait une féroce authenticité qu'aucun comportement raisonné ne saurait égaler.

    "Millenium People" James Graham Ballard

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique